Offre de stage en M2 à l'institut Galien Paris Sud

Tout afficher

Edité le 25/10/2017

L'Institut Galien Paris Sud (UMR CNRS 8612) propose un sujet de stage de Master 2 à compter de janvier 2018.

Le stage se déroulera au sein de l'équipe protéines et nanotechnologie en sciences séparatives à la faculté de pharmacie de Paris Sud (Chatenay Malabry)

Les maitres de stage seront le Pr M. taverna et D. Mai.

Pour postuler, envoyer un CV et une lettre de motivation au Professeur Myriam taverna

Sujet du stage:

Les exosomes sont des vésicules extracellulaires (50-150 nm de diamètre) sécrétées par certaines cellules dans les liquides biologiques. Ils sont considérés actuellement comme une source nouvelle d'information dans le domaine du diagnostic ou de la thérapie de certaines maladies. En effet, ils contiennent des lipides, protéines et DNA spécifiques de la cellule qui les a produits et pourraient refléter l'état physiologique de la cellule ou le stade de progression de certaines maladies. L'isolement des exosomes et l'analyse de leur contenu reste actuellement un défi majeur dans le domaine du diagnostic. Les méthodes d'isolement actuelles reposent sur des étapes successives d'ultracentrifugations qui s'avèrent longues de mise en oeuvre, qui nécessitent des protocoles complexes et difficilement reproductibles tout en produisant des rendements médiocres (5-25%). L'isolement de ces exosomes par des billes magnétiques et par immunocapture semble être une alternative intéressante pour surmonter ces difficultés. La TDP-43 est une protéine qui se retrouve dans le sang et le liquide céphalorachidien et qui est potentiellement un biomarqueur d'une maladie neurodégénérative appelée la sclérose latérale amyotrophique (SLA) puisqu'impliquée dans la physiopathologie de la SLA. On ne dispose pas aujourd'hui encore de diagnostique moléculaire de la SLA. La présence de TDP-43 dans les exosomes a été démontrée récemment mais actuellement il n'a pas été démontré son potentiel en diagnostic. Le TDP-43 exosomal et des caractéristiques structurales particulières à ce niveau (modification post traductionnelles par exemple) permettraient peut-être de l'utiliser pour réaliser un diagnostic de cette pathologie. L'objectif de ce projet est de développer une nouvelle approche reposant sur l'utilisation de billes magnétiques pour isoler les exosomes du plasma. Cette étape sera réalisée en s'appuyant sur des travaux déjà menés au laboratoire sur le développement d'immunodosages sur billes magnétiques [5, 6]. L'étudiant devra, au cours de ce stage mettre au point l'immobilisation chimique des anticorps “anti exosomes” sur des billes magnétiques pour réaliser l'immunocapture à petite échelle de ceux-ci à partir de plasma. Pour cette phase du travail des exosomes rendus fluorescents seront utilisés pour pouvoir les suivres par spectrophotométrie de fluorescence. Parallèlement des méthodes séparatives telles que l'électrophorèse capillaire ou l'UPLC couplées à la spectrométrie de masse ainsi que des méthodes ELISA seront développées pour analyser la TDP 43. Dans une étape plus avancée et en se basant sur les caractéristiques physicochimiques des exosomes, un protocole de traitement des exosomes à petite échelle permettant l'extraction de TDP-43 sera mis au point.

 

Profil du candidat: Ce sujet de stage s'adresse à un étudiant motivé par la recherche à l'interface de la biologie et de la chimie, souhaitant éventuellement poursuivre par un doctorat et qui souhaite non seulement exploiter ses connaissances en chimie analytique et bioanalyse mais également s'ouvrir au domaine du diagnostic biomédical et de la miniaturisation des techniques.

 Postuler  Contact  Pièce jointe